Archives de catégorie : Saint Martin

Saint Martin fêté le 11 novembre 2022

Il a bien été question de Saint Martin lors du Festival de la ruralité, et de la visite de la chapelle éponyme à l’Arbaghju. Cela ne pouvait évidemment pas empêcher comme chaque année les habitants de Nocario de fêter leur saint protecteur. Il faisait moins froid que d’habitude, étant donné cet automne aux chaleurs inédites, mais ce n’est pas cela qui a attiré les fidèles, c’est la fidélité aux traditions, indissociable de l’identité villageoise, si forte en nos régions. L’affluence était plus importante que d’habitude. Quoi qu’il en soit, tout le monde s’est retrouvé sur la placette d’Erbaggio pour partager le verre de l’amitié.

Et ne pas oublier le Dio vi salvi Regina

Vidéo fournie par Nanou Battesti

Saint martin fêté malgré le temps maussade

Bien que l’été de la Saint Martin ait la réputation d’offrir quelques belles journées du 1er au 11 novembre, cette année pour le jour de sa fête, le 11 novembre, pluie et vent étaient au rendez-vous. Cela a peut-être un peu découragé les fidèles, pourtant une quinzaine de personnes se sont rassemblées pour cette célébration automnale autour du curé de l’ensemble inter-paroissial de Folelli, le Père Piotr Swider. Un petit goûter a comme d’habitude été offert aux participants dans la salle des fêtes de Saint Michel.

11 novembre Saint Martin à Erbaggio

Les habitants de Nocario sont toujours fidèle à la célébration de la Saint Martin, le saint auquel la chapelle d’Erbaggio est dédiée. Il est bon alors de rappeler que le terme de chapelle est issu de « cappa », la cape que le saint alors légionnaire romain à Amiens, partagea de moitié pour en couvrir un pauvre que mordait le froid. Si la cape elle-même appartenait à l’armée romaine, la doublure était propriété de Martin, qui donnait ainsi ce qu’il possédait.

La cape de Saint Martin devint après sa mort une relique déposée et vénérée dans une pièce qui devint ainsi « cappella », »chapelle ». Saint Martin fut le fondateur du premier monastère en Gaule, en 361, à Ligugé, près de Poitiers. Les habitants de Tours le firent évêque contre son propre consentement. Martin ne changea rien à sa vie simple imitée de Jésus-Christ. La légende dit qu’au passage de sa dépouille, ramenée de Candes à Tours sur la Loire, les fleurs se mirent à éclore, en plein novembre. Ce fut l’origine de l’expression « l’été de la Saint Martin ». On connaît la chanson de Jean Ferrat.

Si ce n’était l’été à Erbaggio, c’était une belle journée que les villageois ont marqué de leurs prières et de leurs chants, au cours de la messe célébrée par le Père Piotr et durant la procession traditionnelle autour de l’église.

San Mertinu in l’Erbaghiu

Malgré un temps incertain et froid  il y avait une bonne assistance  ce 11 novembre  devant  la petite chapelle St Martin. Comme tous les ans  les gens sont venus  de  Nocario , Verdese et Campana.  Après l’office religieux  et la traditionnelle procession  les habitants d’Erbaggio ont offert des gâteaux et des boissons aux personnes présentes . En raison du froid ce moment convivial s est déroulé dans la salle des fêtes de St Michel .

20161111_150412