Archives par mot-clé : en-avant

Neige tardive et abondante

Hameau di E Celle.

Ces 2 journées des 25 et 26 mars ont été marquées par une belle chute de neige de près de 30 cm en haut du village à Nocario, surement un peu moins dans les autres hameaux. Voici des images selon le jour et l’heure de cette neige abondante et tardive.

Route de Solane

Cloches et bougies pour espérer

Le mercredi 25 mars, les catholiques fêterons l’Annonciation, la visite de l’Ange à la Vierge Marie. Les évêques de France ont lancé une invitation à déposer sur vos fenêtres des bougies.
« Nous porterons devant Dieu notre humanité à la fois si forte et si fragile dans ce moment très spécial de son histoire. Nous entourerons de notre affection tous ceux qui ont vécu le deuil sans pouvoir être entourés. Nous intercéderons pour ceux qui auront des décisions à prendre à la sortie de cette crise »lancent les évêques de France dans leur invitation.
De même, nous sommes invités à faire sonner à 19h30 les cloches de TOUTES LES ÉGLISES. Que dans chaque hameau, Sainte Barbe à NOCARIO, Saint Martin à ERBAGGIO, Saint Jean à PETRICAGGIO et Saint Michel pour toute la COMMUNE DE NOCARIO, des volontaires fassent sonner les cloches à 19h30, en solidarité avec tous ceux qui souffrent de cette maladie touchant le monde entier.

DES ELECTIONS MUNICIPALES INHABITUELLES

La crise sanitaire qui touche le Monde n’a malheureusement pas épargné notre village et le coronavirus était dans les pensées de toutes les personnes qui se sont déplacées pour voter. La municipalité sortante avait fait le nécessaire afin d’assurer une protection maximale pour les électeurs et pour les personnes qui assuraient le déroulement du scrutin. 69 personnes ont voté et sans surprise la liste conduite par Paul Battesti a été élue dans sa totalité. Aucun panachage n’a eu lieu et les 7 candidats de la liste ont obtenu 69 voix. Samedi prochain devrait avoir lieu l’election du maire et des adjoints.

« Un frais parfum sortait des touffes d’asphodèle»

Cet alexandrin extrait du fameux poème de Victor Hugo « Booz endormi », dans « La légende des siècles », évoque cette plante si abondante dans les prés et talus de notre village et dont les hampes florales surgissent à l’approche des processions rituelles du Vendredi Saint et de la fête de Pâques, célébrant ainsi la mort et la résurrection par leurs fleurs blanches dressées à plus d’un mètre du sol, accrochant la lumière et le regard des passants.

Sa forte présence sensibilisait bien sûr nos ancêtres. Les Grecs anciens situaient dans le « champs des asphodèles », l’un des trois lieux des Enfers avec les Champs-Elysées et le Tartare, le séjour des âmes qui n’avaient dans leur vie ni fait preuve de vertu, ni commis de méfaits, errant sans but pour l’éternité. Les tiges florales sèches constituaient d’excellentes torches ou allume-feu, et les racines souterraines épaisses pouvaient servir de nourriture.

Si malgré le vers de Victor Hugo, aucun parfum ne s’exhale de ces jolies fleurs blanches, il est difficile de ne pas admirer ces plantes printanières émergeant du gazon, comme sur le plateau de La Chapelle Saint Christophe, au-dessus de Nocario.

Sur le site de « Corse-Matin », un article de Lily Figari du 8 avril 2015, très bien documenté, évoque cette fleur bien connue des habitants de l’île, annonce heureuse du printemps.

Partout, sur les talus, s’élèvent les asphodèles.

Les portes rouges de saint michel

La préservation du patrimoine que représentent en particulier les églises de nos villages exige un entretien régulier, notamment des huisseries que les agressions atmosphériques fragilisent d’autant plus que les précautions protectrices ne sont pas prises.
La peinture des huisseries est une bonne action de protection. C’est ce que la municipalité de Nocario a entrepris cette année en demandant à Pantaléon Alessandri, ébéniste réputé de Petricaggio et spécialisé dans la restauration de mobilier d’église, de repeindre les portes de l’église Saint Michel et de La Chapelle Saint Martin. Le travail est en cours à Erbaggio, mais les portes de Saint Michel ont été achevées récemment.
Pantaléon précise la délicate question du choix des couleurs : avec le temps, une modification importante des couleurs de base utilisées par les artisans, pigmentation d’ocres jaunes ou rouges principalement pour des raisons techniques et économiques, se manifeste. Les rouges clairs deviennent roses, les rouges vifs tournent au marron, les marrons au jaune. C’est pourquoi, plus pour un souci de fidélité aux choix originaux que pour des raisons esthétiques, les portes de Saint Michel ont été repeintes en un rouge satiné dont la brillance va s’estomper avec le temps.
Après la restauration des tableaux, des fresques et des boiseries, et la mise en place des vitraux réalisés par Robert Stefani, la peinture des quatre portes de l’église piévane redonne encore à ce vénérable monument, lieu de mémoire, de piété et de rassemblement communautaire, la beauté qui convient à ce bien commun de tous ceux attachés à la commune de Nocario, hier, aujourd’hui et demain.

NOUVELLES DU CIMETIÈRE

Une nouvelle réunion s’est tenue ce jour 22 janvier 2020 à St Michel en présence de Mr REY expert du BRGM, de Mr Genoux représentant la DDTM2B et en présence d’un géomètre de la société SYBELLA qui traite notamment les sinistres de la Collectivité de Corse. La municipalité était représentée par le maire Paul Battesti et 2 membres du conseil municipal. Cette réunion demandée par la DDTM ( ex DDE) avait pour but de montrer au géomètre mandaté l’état du cimetière afin de placer debut février des marques et des témoins et voir régulièrement ou en est le glissement de terrain. Tous les 2 mois ces témoins seront contrôlés et une décision définitive sera prise en fonction des résultats. Mais il faut savoir et l’expert est formel cela demandera encore du temps ( 2 ans minimum). Pour lui les sinistres liés aux glissements de terrain sont longs à être réglés car il est extrêmement difficile de savoir ce qui se passe exactement dans le sous sol et par consequent il demande à la population de la patience afin d’être sur du diagnostic final et des travaux à effectuer. Comme prévu au mois d’octobre un rapport public a été donné a la municipalité. Il contient l’ensemble du dossier »cimetière » avec tous les éléments techniques et les recommandations préconisées par le BGRM. Il est consultable à la mairie de Nocario.

TEMPI FÀ

Aimablement prêtées par Charly et Victor Marcelli quelques photos anciennes de figures du village peut être inconnues pour les jeunes générations mais qui rappelleront bien des souvenirs à beaucoup d’entre nous. Si certains se reconnaissent sur les photos, qu’ils nous le signalent. Nous complèterons les légendes.

Pluie et vent

L’ automne aura été marqué côté météo par des périodes de grand vent et des pluies abondantes comme ces jours ci ou les ruisseaux descendant du San Pedrone se sont transformés en véritables torrents. En contrepartie il ne fait absolument pas froid annoncant un noël au balcon. Joyeuses fêtes de fin d’année à vous tous.

Sainte Barbe, entree dans l’hiver

Fidèles à leurs traditions, les habitants de Nocario se sont retrouvés pour célébrer leur sainte protectrice dans la chapelle qui porte son nom, au milieu du village. Ces rites immuables qu’accompagne le Père Piotr, assisté de Charly Marcelli, rassemblent les villageois dans une fraternité qui les unit et resserre les liens. Une forme de piété populaire qui permet, sans passer pour des zélateurs excessifs, d’exprimer une foi personnelle et profonde, la même qui animait nos ancêtres, porteurs comme nous aujourd’hui de la statue de la sainte, dans une modeste procession qui, pour une part, nous sanctifie nous aussi.

Sainte Barbe ou Barbara, selon la tradition, parce qu’elle refusait en tant que chrétienne d’adorer l’empereur, fut assassinée dans le cirque de Nicomédie en 235, et son bourreau fut aussitôt frappé par la foudre. C’est pourquoi tous ceux qui ont à maîtriser le feu, artificiers, artilleurs, sapeur-pompiers, la considèrent comme leur patronne. On l’invoque pour se protéger de la foudre dont on sait les colères funestes dans nos montagnes. Les chants et les prières de ce jour de décembre participeront sans doute à notre protection.

AUTOMNE

L’automne touche à sa fin et nous allons bientôt rentrer dans l’hiver. Il a beaucoup plu durant le mois de novembre et le vent a souvent soufflé en tempête. Noël va arriver à grands pas avec la première farine et sûrement les premiers froids. Jusqu’à présent les températures sont clémentes et le calme règne au village si ce n’est quelques artisans qui mettent un peu d’animation en semaine. Les travaux de drainage de l’eau qui longe le cimetière se poursuivent.