Digne fête de Saint Laurent, 10 août 2018

La fête traditionnelle de la Saint Laurent, le 10 août 2018, a été dignement célébrée dans La Chapelle Saint Jean de Celle e Petricaggio, avec une trentaine d’habitants des hameaux, que la tradition rassemble, quelle que soit leur ferveur religieuse.
Le temps était incertain, et le Père Piotr, ralenti par une pluie torrentielle à Folelli, se demandait si la célébration avait toujours lieu. Mais le temps n’avait dissuadé personne, et la messe fut dite, sans chants, hormis le «Dio vi salvi Regina » final. Une pluie d’été est souvent intermittente, et un court répit à la fin de la messe autorisa les participants, qui n’avaient pourtant pas pu sortir la statue de Saint Laurent en procession autour de la chapelle, à déguster les frappes fraîches de Manu, d’Erbaggio, et le joyeux muscat offert par la municipalité.
Dans son homélie, le Père Piotr n’a pas manqué de rappeler que Saint Laurent fut martyrisé pour avoir refusé de livrer les biens de l’Eglise, présentant à ses persécuteurs les pauvres, les malades, les enfants, qui sont le vrai trésor de l’Eglise. Les enfants étaient bien présents dans notre chapelle, comme la plus belle offrande des habitants au Dieu de miséricorde. Et c’est avec un cœur d’enfant que Paul et Jos ont sonné les cloches de Saint Jean.

Cinq petits cochons pour le repas 2018

Pour le repas traditionnel de cette année, l’innovation était dans le menu : cinq cochons de lait grillés lentement pendant 10h par l’équipe de « L’ Arostu », de Carpinetu, spécialisée dans la rôtisserie.

De l’avis général, cette viande était exquise, accompagnée de pommes de terres cuites dans les sucs des viandes qui rôtissaient. Grâce à l’équipe de volontaires qui s’affairent chaque année à la réussite du repas, tout le monde fut largement servi (et même resservi) de vins, de raisins savoureux, de fromages nustrali et de délicieuses frappes. Les absents ont eu tord …

Le temps du repas annuel est très bénéfique pour la communauté villageoise et pour les familles qui, souvent séparées pendant l’année, trouvent là une belle occasion de retrouvailles. Il faut pour cela remercier tous ceux qui en ont le souci, et tous ceux qui ont pris part à la préparation de la fête.

Rendez-vous est donné le premier samedi d’août 2019 !

La foire du col de Prato

Comme beaucoup d’anciennes foires de Corse dont la plus connue est la Santa du Niolu, la foire du col de Prato était à l’origine une foire d’éleveurs ou nos paysans exposaient, vendaient ou échangeaient leurs betes. Mules, ânes, porcs ou chèvres étaient le fruit d’âpres discussions et d’échanges vifs entre éleveurs ou une simple poignée de mains faisait office de bon d’achat et la parole donnée valait bien mieux que tout papier. Ces foires étaient aussi l’occasion d’entendre de magnifiques chjami et rispondi entre poètes venus parfois de très loin. Aujourd’hui tout a bien changé et si de jeunes chanteurs occupent toujours les comptoirs des nombreuses buvettes, le coté agricole de la foire a pratiquement disparu et seuls quelques eleveurs sont présents en cette fin du mois de juillet. Parmi eux Laurent Emanuelli originaire de Piazzole mais aussi de Nocario perpétue avec ses mules la grande tradition des muletiers qui faisait de notre village une reference en Castagniccia et bien au delà.