Archives de catégorie : Mairie

élagage acrobatique

De grands arbres occultaient l’éclairage public à Nocario. Afin de restituer tout son éclat sécurisant aux luminaires, il a été fait appel à un élagueur particulièrement athlétique et expérimenté, Marc Laurençon, qui, on le voit sur ces photos et cette courte vidéo, a réduit radicalement la ramure de ces arbres, parmi lesquels des ailantes, des espèces végétales arbres venues de Chine au XVIIIe siècle et envahissantes, en raison de leur faculté rapide de dissémination et de croissance.

Mouvements vertigineux

Election du MAIRE 23 MAI

Conformément aux dispositions règlementaires, l’élection du maire et des adjoints de notre commune a eu lieu finalement ce samedi 23 mai à la mairie de Nocario.

PAUL BATTESTI est élu maire

ANNE-MARIE MARCELLI est élue première adjointe

GINOU FORINI est élue deuxième adjointe

Le nouveau Conseil Municipal est composé de 7 personnes. De gauche à droite : Nanou Battesti, Marie-France Giovannangeli, Ginou Forini, Paul Battesti, Anne-Marie Marcelli, François-Mathieu Stefani, Antoine Battesti.

Heureux mandat aux sept élus, au service de notre commune.

Les portes rouges de saint michel

La préservation du patrimoine que représentent en particulier les églises de nos villages exige un entretien régulier, notamment des huisseries que les agressions atmosphériques fragilisent d’autant plus que les précautions protectrices ne sont pas prises.
La peinture des huisseries est une bonne action de protection. C’est ce que la municipalité de Nocario a entrepris cette année en demandant à Pantaléon Alessandri, ébéniste réputé de Petricaggio et spécialisé dans la restauration de mobilier d’église, de repeindre les portes de l’église Saint Michel et de La Chapelle Saint Martin. Le travail est en cours à Erbaggio, mais les portes de Saint Michel ont été achevées récemment.
Pantaléon précise la délicate question du choix des couleurs : avec le temps, une modification importante des couleurs de base utilisées par les artisans, pigmentation d’ocres jaunes ou rouges principalement pour des raisons techniques et économiques, se manifeste. Les rouges clairs deviennent roses, les rouges vifs tournent au marron, les marrons au jaune. C’est pourquoi, plus pour un souci de fidélité aux choix originaux que pour des raisons esthétiques, les portes de Saint Michel ont été repeintes en un rouge satiné dont la brillance va s’estomper avec le temps.
Après la restauration des tableaux, des fresques et des boiseries, et la mise en place des vitraux réalisés par Robert Stefani, la peinture des quatre portes de l’église piévane redonne encore à ce vénérable monument, lieu de mémoire, de piété et de rassemblement communautaire, la beauté qui convient à ce bien commun de tous ceux attachés à la commune de Nocario, hier, aujourd’hui et demain.

NOUVELLES DU CIMETIÈRE

Une nouvelle réunion s’est tenue ce jour 22 janvier 2020 à St Michel en présence de Mr REY expert du BRGM, de Mr Genoux représentant la DDTM2B et en présence d’un géomètre de la société SYBELLA qui traite notamment les sinistres de la Collectivité de Corse. La municipalité était représentée par le maire Paul Battesti et 2 membres du conseil municipal. Cette réunion demandée par la DDTM ( ex DDE) avait pour but de montrer au géomètre mandaté l’état du cimetière afin de placer debut février des marques et des témoins et voir régulièrement ou en est le glissement de terrain. Tous les 2 mois ces témoins seront contrôlés et une décision définitive sera prise en fonction des résultats. Mais il faut savoir et l’expert est formel cela demandera encore du temps ( 2 ans minimum). Pour lui les sinistres liés aux glissements de terrain sont longs à être réglés car il est extrêmement difficile de savoir ce qui se passe exactement dans le sous sol et par consequent il demande à la population de la patience afin d’être sur du diagnostic final et des travaux à effectuer. Comme prévu au mois d’octobre un rapport public a été donné a la municipalité. Il contient l’ensemble du dossier »cimetière » avec tous les éléments techniques et les recommandations préconisées par le BGRM. Il est consultable à la mairie de Nocario.

DRAINAGE DE L’EAU de ruissellement autour du cimetiere.

Comme cela avait été conseillé par l’expert géologue lors de sa dernière visite, la commune procède actuellement au drainage de l’eau de ruissellement qui s’écoule au pied du cimetière et qui peut être susceptible de s’infiltrer sous le sol qui supporte différentes tombes. En attendant le rapport qui va indiquer les travaux a effectuer pour stabiliser l ancien cimetière.

Les travaux de drainage ont commencé.
Le drainage du ruissellement permettra d’éviter le creusement des sols du cimetière.

IMPORTANTE REUNION CONCERNANT LE CIMETIERE

Une importante réunion s’est tenue ce vendredi matin 4 octobre à la mairie de Nocario afin de faire le point et envisager la suite à donner à l’épineux dossier du cimetière. Tous les services concernés étaient présents et semblent véritablement impliqués afin de trouver la meilleure solution pour en finir avec ce chantier qui préoccupe l’ensemble de la population. Le sous préfet de Corte représentant les services de l’Etat, Monsieur Jean Felix Acquaviva notre député qui s’est de nouveau déplacé, les représentants de la Collectivité de Corse, de la DDTM, Mr REY géologue expert ainsi que les élus du village et quelques habitants présents, tout le monde a reconnu qu’enfin le dossier est pris à bras le corps et qu’un plan d’action est en marche.

Après s’être réunis autour d’une table pour un rappel de l’historique du dossier, l’ensemble des participants s’est déplacé sur le terrain afin que Mr Rey l’expert géologue puisse se rendre compte de l’étendue des dégâts et établir RAPIDEMENT une étude qui va déboucher sur les travaux à envisager. De retour en salle de mairie un bilan général de la réunion a été fait aussi bien par le sous préfet que par l expert dont voici résumées les grandes lignes:

  • drainer l’eau qui coule en permanence sur la route de Pietricaggio et qui s’infiltre le long du cimetière.
  • interdire l’accès au cimetière par arrêté municipal et par la pose de rubans fluorescents afin de ne faire courir aucun risque a la population.
  • commencer à préparer la réalisation d’un nouveau cimetière sachant que l’ancien ne pourra plus accueillir de nouvelles sépultures par manque de places et par nouveau risque d’affaissement. Deux futurs emplacements à choisir sont envisagés.
  • avertir la population que les sépultures les plus endommagées ou dont le risque d’être emportées est le plus grand devront être déplacées.
  • pose de repères témoins par un géomètre de points repères afin de voir l’évolution éventuelle de l’affaissement.
  • consolidation future de l’ancien cimetière. Le mur d ‘enceinte éventré devra être démoli. Le type de travaux pour la restauration sera défini une fois que les experts auront étudié le dossier a partir aussi des conclusions de la société SONDATECH qui a déjà réalisé de nombreux sondages depuis février 2017 date des intempéries qui ont provoqué l’affaissement du cimetière. Le géomètre expert a évoqué la réalisation éventuelle de drainages Mais de toute façon et on le sait depuis le début le problème est complexe. Pour certains travaux, des engins doivent pénétrer dans le cimetière mais ceci est impossible à cause du risque de détérioration des tombes.

Devant l’insistance de certains habitants quelques petits travaux de restauration pourront être réalisés à l’intérieur du cimetière mais les spécialistes ont bien faire comprendre l’inutilité de ces travaux tant que le problème de l’affaissement n’est pas réglé.

Le coût financier de tout l’ensemble a bien sûr été évoqué et nous avons été un peu rassurés car aussi bien le sous préfet que le député et que le responsable de la Collectivité de Corse nous ont annoncé une participation de ces différents services a hauteur de 80,90 voire 95%.

Le Maire et le conseil municipal ont bien insisté sur le fait de ne pas faire traîner les choses en longueur. D’autres questions relatives aux routes et au déneigement ont été évoquées avec notre député.

Une nouvelle lumière pour Saint Michel


Bien que la pratique religieuse ait considérablement diminué dans nos villages, la conservation des lieux de cultes, témoins du passé liant les hommes et les femmes d’aujourd’hui aux générations d’autrefois, mobilise toujours moyens financiers, générosité, savoir-faire et énergie. Est-ce un vague sentiment de religiosité ou une empreinte profonde de nos interrogations sur le sens de nos vies ? Depuis plusieurs années, les chapelles de nos hameaux et l’église piévane de Saint Michel sont l’objet de soins d’entretien et de restauration. Les travaux de restauration de l’église Saint Michel s’achèvent, redonnant à cet imposant édifice un lustre qui, s’il n’atteint pas la fraîcheur des origines, réveille toutefois le sentiment de beauté et d’élévation spirituelle dont nous avons toujours besoin.

Un projet lumineux

C’est un sentiment analogue qu’a éprouvé Robert Stefani, dont l’enfance s’est déroulée en ces lieux, pénétrés profondément des racines familiales et amicales qui construisent les êtres. Trois fenêtres importantes, deux de chaque côté de l’abside et une au fronton du bâtiment, restaient, faute sans doute d’initiative et de moyens, neutres et blanches d’une lumière utile mais sans éclat. C’est ce qui a fait germer un projet dans l’esprit de Robert, dont l’inventivité avait déjà proposé aux anciens de l’école de Nocario en juillet 2007, un parcours à énigme, prétexte à heureuses retrouvailles, autour des fontaines du village : orner ces fenêtres de vitraux contemporains pour ajouter à la beauté et à la signification de l’église.

Un « bricolage minutieux »

Nous savions Robert Stefani ingénieur informatique et spécialiste des normes ISO, mais non maître verrier ! Mais d’ingénieur à ingénieux, il n’y a qu’un pas. Assez large certes, mais que Robert a su franchir allègrement. Quoi de plus simple que de se rendre dans les ateliers de Sud Vitrail Mosaïque à Brignoles, dans le Var, pour y suivre un stage de deux jours d’initiation à l’art du vitrail auprès de Chantal Gauthier, spécialiste de cette technique ?  Selon Robert, il ne s’agit que de « bricolage minutieux ». Toutefois, il a conçu, dessiné, réalisé et mis en place ces trois grands vitraux dont les dimensions imposantes impliquent la présence de barres de renfort verticales et horizontales.

Une œuvre des mains et de l’esprit

Robert a choisi un thème chromatique où dominent le bleu et le jaune, couleurs que l’on observe en majorité dans la décoration de l’édifice. Le rouge apporte une luminosité puissante supplémentaire. Les motifs de l’abside sont ceux d’une croix et de colombes, à gauche cherchant à rejoindre le centre de la croix, à droite l’ayant rejoint. Colombes de la paix pour les uns, de l’Esprit Saint pour les autres … Au fronton, un soleil déclinant sur le San Pedrone, ce spectacle qui ravit les yeux et l’âme de tous les observateurs chaque jour de beau temps. L’initiative de Robert Stefani a bien sûr été très favorablement accueillie et encouragée par le Comité des Eglises et la Municipalité auxquels le  projet a d’abord été soumis pour validation. 

On ne soulignera jamais assez la performance du créateur et réalisateur de ces œuvres, dont l’exécution sur un matériau coûteux est délicate et requiert habileté et patience. La mise en place a  bénéficié du concours de plusieurs habitants du village et de son maire, Paul Battesti. Si le comité des fêtes  a fourni les 900 euros nécessaires à l’achat du verre à vitrail, tout le reste, conception, réalisation, est le don de Robert, qui voulait que la clarté lumineuse des fenêtres de Saint Michel soit magnifiée par la couleur et la beauté d’une œuvre des mains et de l’esprit.

Decorations de Noel

Comme tous les ans avant les fêtes, quelques illuminations sont installées dans la commune histoire d’égayer un peu l’atmosphère par ces temps bien tristounets à tous points de vue. Cette année, pour des raisons de facilité, les guirlandes ont été placées sur le clocher de l’église St Michel qui représente le centre de la commune. BONNES FETES A VOUS TOUS………….

C’est l’été

L‘été est enfin arrivé après ce printemps pluvieux. La chaleur commence à se faire sentir mais on ne s’en plaindra pas. Les maisons fermées durant l’hiver s’ouvrent comme chaque année à pareille époque. Qui dit chaleur après la pluie dit également champignons et les girolles ont poussé en abondance comme le prouvent les photos de Fanfan Battesti prises ces derniers jours.

Autre nouveauté et non des moindres  : l’installation de bacs pour le tri au niveau de tous les hameaux. Il faudra que chacun fasse un effort afin de trier le mieux possible ses déchets. Il en va de notre avenir écologique et tout le monde doit en être conscient. N’oubliez pas le samedi 4 août : c ‘est le repas annuel du village à  St Michel. Bon été à vous tous.

 

 

 

 

Affaissement sur la route de Petricaghiu.

La route menant à  u  Petricaghiu menaçait de s’écrouler vers le ravin au niveau de Sulane. Profitant de la présence des engins de terrassement qui ont terminé la piste menant sous le cimetière, il a été procédé à la consolidation du bord de route qui menaçait. La tempête  Eleanor qui a balayé la micro région n’a pas causé de trop gros dégâts au village.