Archives de catégorie : Mairie

Ginou Forini devient 1ère adjointe

Ginou Forini

Ginou Forini, 2e adjointe dans le conseil municipal, devient 1ère adjointe en remplacement de la regrettée Anne-Marie Marcelli.

Ginou Forini siège au conseil municipal depuis plus de trente ans.

Hommage de la municipalité à Anne-Marie « Mimi » Marcelli

Lors de la cérémonie funèbre pour la défunte Anne-Marie « Mimi » Marcelli, de Nocario, Haute-Corse, le maire , Paul Battesti, lui a rendu hommage en évoquant sa mémoire sur le seuil de l’église après la célébration religieuse des obsèques par le Père Piotr Swider. Elle était adjointe au maire dans ce Conseil Municipal.

Robert Stefani continue son œuvre d’embellissement des bâtiments religieux de la commune.

Nous avons suivi avec intérêt le travail généreux de Robert Stefani, de Solane, qui s’est initié à l’art du vitrail pour en confectionner pour nos églises. on se souvient des œuvres ajoutées à la lumière de Saint Michel et à celle de La Chapelle Saint Jean.

Deux fenêtres et un oculus de la chapelle Saint Jean ne sont encore ni ornées ni protégées. Robert a réalisé pour la fenêtre Est de la chapelle un vitrail représentant le hameau de Celle e Petricaghju dans son ensemble, avec la chapelle Saint Jean entre les deux  « quartiers ». Toutes les maisons y sont, couronnées par la majesté du San Pedrone, et quelques verres sont peints afin de figurer les animaux familiers de nos montagnes de Castagniccia. une œuvre à l’aspect naïf, au sens que prend cet adjectif dans l’histoire de la peinture, et qui touche par la justesse du regard et l’affection que porte l’auteur à son pays natal.

N’oublions pas que Robert ne demande pour ces embellissements que le prix des fournitures, et c’est à ce titre qu’il a été nommé, entre autres reconnaissances, président d’honneur de l’Association pour la conservation des églises de Nocario.

On reconnaît au premier plan les chevaux et l’âne de Paul Battesti
Toutes les maisons sont représentées.
Coucher de soleil sur le San Pedrone

Une première action commune pour l’Association des églises

Dès la première réunion de relance de l’Association, le 16 août, jour de la Saint Roch, la décision immédiate d’organiser un travail commun de protection du mobilier en bois des églises et chapelles de la commune a été prise. Il s’agissait de passer une couche de xylophène sur toutes les chaises et bancs qui ont étés à cette occasion comptabilisés, bâtiment par bâtiment. La première opération a eu lieu le jeudi 25 août à Saint Michel. D’autres ont suivi, à Saint Martin et Sainte Barbe pour terminer le lundi 29 août à la chapelle Saint Jean de Petricaghju. Les membres présents le 16 août ont pu communiquer leur numéro de mobile afin de faciliter les invitations par SMS.

A saint Martin
A saint Martin
A sainte Barbe
A sainte Barbe
A Saint Jean
A Saint Jean

L’association pour les églises de Nocario se relance.

Hier, 16 août 2022, jour de la Saint Roch fêté à Nocario, le maire de Nocario, Paul Battesti, a invité tous ceux qui veulent bien rendre service pour l’entretien et la conservation de notre église et de nos trois chapelles à se réunir à 17h à la maison commune de Saint Michel pour prendre une décision importante : maintenir ou dissoudre l’association.

La dernière assemblée générale datait du 16 août 2016 ! La démission du dernier président, François-Xavier Amoni, a posé clairement la question. Toutefois, les personnes présentes ou représentées ont tenu à relancer cette association dont le but est de contribuer à la préservation du patrimoine religieux de notre village.
Une fois le bilan financier de l’association présenté et approuvé, l’assemblée réunie a élu un bureau.

Il a été entériné la fusion de tous les moyens financiers en une seule entité, notamment les dons que recueillait Sainte Barbe, soigneusement consignés dans un cahier conservé depuis bien des années.
L’association dispose actuellement d’environ 18500 euros en compte courant et d’épargne, et trois projets ont été avancés vers la Collectivité de Corse pour en demander le financement subventionné : la restauration des toiles du chemin de croix de Saint Michel, la création du dallage de la chapelle Saint Jean et les peintures de la chapelle Saint Martin.

Le bureau élu est ainsi constitué :

Présidente : Ginou Forini

Vice-présidente : Annie Marcelli

Secrétaire : Françoise Marcelli

Trésorier : François-Matthieu Stefani

Robert Stefani, en raison des nombreux services rendus (vitraux, sonorisation et multiples travaux d’entretien) est nommé Président d’honneur de l’association.

Il est débattu, à l’initiative de Charly Marcelli, de la façon de se mobiliser pour assurer le nettoyage des églises avant toute célébration, messes et processions mais aussi mariages ou enterrements. On déplore que la tâche incombe souvent aux mêmes rares personnes. Cependant, tous les numéros de portable des membres présents on été relevés afin de créer un groupe WhatsApp de communication et de mobilisation.

Deux idées ont été avancées : l’organisation d’un vide-grenier sur l’esplanade Saint Michel et l’éventuelle adhésion aux  « chemins de Saint Martin »

http://viasanctimartini-france.blogspot.com/2012/03/le-chemin-europeen-sur-les-pas-de-saint.html?m=1

Le 30 août, Charlie Marcelli participera à une réunion durant laquelle seront fixées les principales fêtes religieuses de l’année dans les villages. Une demande éventuelle de célébration de Noël a été proposée.

La réunion s’est conclue par un agréable verre d’amitié.

Les participants à l’assemblée

Un grand mur pour le nouveau cimetiere

Chacun se souvient du glissement de terrain de février 2017 qui a provoqué de nombreux dégâts au cimetière communal, contraignant à une construction rapide de nouveaux caveaux en terrain sûr pour sécuriser les sépultures, à procéder à la pose de pieux indispensables à l’étude de la stabilisation du terrain et à la canalisation du ruisseau en partie responsable du sinistre.

Cependant, l’impossibilité d’utiliser la surface fragilisée par l’effondrement a imposé la solution de la création d’une nouvelle aire pour accueillir les futures sépultures. C’est à proximité du terrain de football, au pied du hameau d’Erbaggio qu’un mur conséquent est en train d’être édifié par l’entreprise Jean-Louis Storai, afin de réaliser un emplacement pour une nouvelle extension du cimetière de Nocario, un terrain légèrement en pente depuis le chemin montant à Erbaggio jusqu’au nouveau mur. Afin de ne pas dégrader le paysage, le mur est en pierres traditionnelles, liée de manière invisible par un solide mortier.

La Collectivité Territoriale finance à 80% ces travaux, 20% restant à la charge de la commune. Commencés il y a près de 6 mois, ils devraient être achevés bientôt. Si la stabilisation du terrain affaissé dans l’ancien cimetière est confirmée, les familles concernées pourraient procéder à la remise en état des tombes, mais si la précaution d’un contrat d’assurance et d’une déclaration de sinistre n’a pas été prise, les frais éventuels seront hélas à leur charge.

Le vitrail de la façade de La Chapelle Saint Jean a été mis en place

Comme annoncé dans un précédent article, le vitrail dessiné et réalisé par Robert Stefani de Solane a été installé le 28 juillet dans son logement, remplaçant une fenêtre faite de verres bleutés.

Un cadre en bois a été réalisé par Pantaléon Alessandri, de manière à monter le vitrail sur charnières et permettre son nettoyage, une vitre, fournie par Patrick Alessandri et fixée sur la feuillure de ce même cadre, protègera le vitrail des agressions extérieures.

Il est prévu de réparer une fenêtre sud détériorée par l’épisode tempétueux du printemps, et d’empêcher définitivement les oiseaux de s’introduire par la porte latérale. Les portes seront bientôt repeintes, et le dallage du sol est en projet.

Les chapelles de nos hameaux restent encore des lieux communautaires où la vie des habitants trouve la source des solidarités villageoises. Merci à tous ceux qui ont le souci de les conserver et de les embellir.

Le vitrail vu de l’extérieur

Une sonorIsation PERFORMANTE pour l’eglise saint miChel

Dorénavant, à Saint Michel, il n’y aura plus à tendre l’oreille pour écouter l’homélie du prêtre ou les lectures liturgiques, il sera aisé de diffuser du son et de la musique depuis différentes sources, micro filaire et sans fil, CD audio ou mp3, clef usb ou smartphone émettant un signal Bluetooth, au moyen d’un amplificateur de qualité professionnelle et de six colonnes judicieusement placées pour sonoriser tout le volume de la nef. Afin de câbler chaque colonne, il a fallu conduire des câbles tout en haut des corniches, à près de 9 m de hauteur. C’est encore Robert Stefani, décidément une précieuse ressource humaine, qui s’est chargé de l’achat du matériel, de son installation et des réglages, avec l’aide de Paul Battesti et de membres de sa famille.
C’est fortuitement que cet équipement a d’abord servi pour célébrer deux cérémonies de funérailles le même jour, vendredi 21 mai, pour accompagner vers leur dernière demeure deux habitants bien connus de notre commune, Augustin Baccarelli de E Celle, 64 ans,et Marie-Thérèse Battesti, de Nocario, 94 ans. Les obsèques n’en ont été que plus dignes. Peut-être avant les prochaines fêtes religieuses de l’été pourra-t-on inviter les habitants à inaugurer la nouvelle sonorisation au cours d’une audition de musiques sacrées et profanes. Peut-être …

Un environnement musical de qualité

11 novembre sobre mais fervent

En raison de la crise sanitaire, la cérémonie du 11 novembre à Nocario a été réduite dans son expression, mais comme dans de nombreuses communes sur l’île et sur le continent, le souvenir de tant de jeunes gens sacrifiés reste vivace, avec le désir de ne plus jamais céder en Europe à la tentation de ces affrontements meurtriers et dont les séquelles sont incommensurables.

Dans notre commune, une gerbe a été déposée au monument au mort à côté de la mairie, et la façade di a casa cumuna a été ornée du drapeau français, du drapeau européen et du drapeau corse.

Merci à Patrick Alessandri de nous avoir fait connaître cette publication de Laurent Zaccio sur la page Facebook du groupe « Corse image et histoire »

Un mur de soutènement sur la D46

Avant d’arriver à Saint Michel venant de Nocario, chacun avait remarqué le bourrelet de goudron que les services de voiries avaient érigé pour repousser les automobiles du bord de la route fragilisé par l’effondrement du sol inférieur. Il s’agissait d’un dispositif provisoire dans l’attente de travaux de renforcement, travaux qui viennent de commencer pour parvenir à la construction d’un mur de soutènement qui permettra de restituer à cet endroit sa largeur originelle à la route.

Travaux de préparation du terrain à la pelleteuse pour dégager le chantier du mur de soutènement
Nécessité de remuer un volume considérable de terre